Le Clos de L’Anhel par Nathalie Montain

Le Clos de L’Anhel

« Elle fit un geste quelconque de la main, saisit un livre qu’elle ouvrit. La page blanche s’alluma sous le rayon qui fendait l’ombre, et jeta son reflet au plafond comme un miroir »

La Naissance du Jour – Sidonie Gabrielle Colette

Quand lors d’un appel téléphonique, un ami de Montpellier évoqua les vins du Clos de L’Anhel (prononcé « Agniel »), il y mit tant d’enthousiasme sans pour autant trouver ses mots, que j’étais si intriguée qu’il ne me fallut que quelques minutes pour écrire à la vigneronne.

Un échange rapide, la découverte de son univers, de son état d’esprit et je savais que je voulais en savoir plus et goûter les vins de Sophie Guiraudon…

Sophie Guiraudon Sommelière Le Clos de L'Anhel
© Jérôme Morel

Les circonstances sanitaires ne me permettaient pas alors de me rendre dans « ses » Corbières alors à défaut de faire le voyage, j’invitais « ses » Corbières à me rejoindre…

A peine reçus, mon impatience à les ouvrir était la même que celle de la petite fille devant les paquets au pied du sapin le soir du 24 Décembre – entre surprise et certitude d’être exaucée.

Comme ils ont voyagé, ses vins, depuis leur terroir, et malgré l’envie, je les respecte, les attends et les laisse au repos. Il faut parfois savoir laisser le temps au temps…

Le temps juste, opportun, le bon moment… nous sommes beaucoup à savoir ce que cela signifie d’attendre avant de se réaliser, jusqu’au jour où au-delà du hasard, le rendez-vous est une évidence.

Sophie Guiraudon Vigneronne en Corbières

De formation en œnologie, Sophie Guiraudon a accompagné avec talent et justesse nombre de vignerons durant près de 15 années.

Elle a partagé son savoir et ses expériences.

Elle a retenu et appris de ces rencontres humaines, mais également de ces vignes qu’elle a côtoyées, et de ces vins qu’elle a aidés à naître jusqu’au jour, où il a été temps de poser ses valises, temps de trouver une terre où construire, se construire, et commencer à écrire une nouvelle vie, une autre histoire.

Cette terre, cette « Page blanche », Sophie Guiraudon l’a trouvée au pied de L’Alaric dans l’Aude, dans la Vallée de l’Orbieu, dans ces vignes un peu sauvages, un peu en « terrassettes », où le Cers souffle, apaise la chaleur du soleil, et chante entre les pierres nues des capitelles.

L’air sent bon la Garrigue, et les herbes sauvages, le fenouil, l’anis, et le thym.

La science et l’instinct, n’en déplaisent à certains, font bon ménage.

Sophie Guiraudon a acheté ses vignes en 2000 pour devenir vigneronne et « faire du vin elle-même ».

Dès le commencement, le travail est en bio, avec le recours aux tisanes, et à divers préceptes inspirés de la Biodynamie.

Rien n’est tout à fait laissé au seul hasard au Clos de l’Anhel, même son nom est un hommage à l’ancienne Bergerie qui se trouvait au milieu de la dizaine d’hectares qui constitue le domaine et comme une marque de respect aux lieux.

Le Clos de L'Anhel de Sophie Guiraudon Vigneronne en Corbières

En langue occitane, « Agniel » signifie l’Agneau, celui qui boit encore le lait, le « bon Lolo » de la comptine … on imagine si bien les bêtes paître au milieu de ces paysages grandioses, bercés par le vent, sous le soleil des Corbières.

Ce domaine respire la sincérité et la générosité, l’honnêteté intellectuelle et le respect de la Terre.

Sophie Guiraudon le souligne elle-même, elle est une paysanne dans l’âme à l’écoute de ses vignes, de la terre, des éléments, de la sécheresse et du changement climatique qu’elle a vu apporter des modifications à la vigne.

Elle est attentive à la nature, réfléchit comme le faisaient les anciens, mariant les cultures, plantant des arbres – près de deux cents – laissant l’herbe envahir et drainer la terre, entretenant les haies pour ramener du Vivant.

C’est un travail de longue haleine, une réflexion permanente.

C’est chaleureux et chantant, tant la nature y reprend ses droits librement accompagnée par Sophie.

C’est là toute la beauté des choses. Sophie Guiraudon en s’installant le reconnait, elle n’a pas de racines, pas d’héritage, pas de nombreuses générations familiales dont elle poursuit la lignée sur cette terre.

Pour autant, elle transmet et travaille dans l’optique de laisser une terre meilleure pour les raisins, une Terre meilleure pour les enfants qui y gambaderont un jour.

raisins Le Clos de L'Anhel Sophie Guiraudon vigneronne en Corbières

Ces vins sont à son image, solaires, généreux, authentiques et francs.

Les rouges sont portés majoritairement par le Carignan – cépage roi sur le domaine

On se laissera bercer par la générosité gourmande du Lolo de L’Anhel, que l’on partagera simplement entre amis, sans chichi, autour d’une belle grillade.

le Lolo de L'Anhel Corbières 2019 Sophie Guiraudon

Le Lolo est le « petit jeune » du domaine avec ses vignes de Carignan de 40 à 84 ans, sa Syrah et son grenache juste à peine plus que trentenaire, son mourvèdre de presque 20 ans.

Le Lolo est juteux comme une cerise bien mûre, les fruits noirs, la mûre sauvage explosent en bouche pour un moment de plaisir décomplexé.

On voyagera au cœur de l’âme du domaine avec « Les Terrassettes » expressif et sincère représentation du Clos de l’Anhel.

La cuvée raconte l’histoire du Terroir et des lieux au travers de ses Carignan d’âges variés (de 40, 48, 61 et 84 ans), ses Grenache (de 17, 35 et 50 ans) , sa Syrah fringante et enjôleuse du haut de ses 15 et 26 ans, son Mourvèdre tout juste majeur.

Le vin est velours, fruité, séduisant et élégant, et ne laissera aucun insensible ou ému.

Les « Dimanches » – jour du repos mérité – ce sont les vieilles vignes de Carignan du Domaine de 80 à 109 ans, avec une touche de syrah.

C’est la déclaration d’amour de Sophie Guiraudon au Carignan.

Un vin riche, charnu, intense marqué par la force du Carignan mais également par son incroyable fraîcheur. Un vin des Corbières qui séduit par son équilibre entre épices et notes de garrigue, des tanins fins dès les jeunes années, une maturité juste.

C’est un vin pour de beaux instants de partage qui appellera des mets charnus, une belle pièce de viande, des aromates ensoleillés.

Enfin, la « Page Blanche » de Sophie Guiraudon – son premier et seul vin blanc.

Le Grenache blanc y abandonne son habituelle opulence sudiste pour se parer d’élégance et finesse, le grenache gris lui apporte fraîcheur et acidulé.

Les notes de poires croquantes, de fleurs blanches se mêlent avec subtilité aux notes du fenouil, de l’anis, de l’amande fraîche, des herbes environnantes, il y a presque la douceur du miel et du soleil dans certaines gorgées.

On laisse alors libre court à son imagination pour l’assortir d’un plateau de fromages frais, d’une cuisine aux saveurs exotiques, d’un poisson en croûte de sel, d’un poulet mariné au citron
et aux herbes de Provence …

La « Page Blanche », c’est à ce vin que j’ai immédiatement pensé quand l’idée d’écrire ce premier article est venue.

Je venais de le déguster sur une semaine – un verre chaque soir pour le comprendre, l’écouter… alors ce ne pouvait être que Lui, et que Sophie, que j’apprends à connaître au travers de ses
vins, pour me lancer enfin et écrire, vous écrire.

La Page Blanche, c’est ce fil conducteur sous-jacent, cette toile immaculée où tout presque est permis…

Écoutez-vous et laissez le vin vous racontez son histoire …

gamme des vins du Clos de L'Anhel de Sophie Guiraudon Vigneronne en Corbières

Le Clos de L’Anhel : Vins bio certifiés en Occitanie

Sophie Guiraudon, vigneronne en Corbières dans le département de l’Aude en Occitanie, spécialiste de biodiversité et de vin bio



Nathalie Montain

Article rédigé par Nathalie Montain

Sommelier – Caviste



( Cliquez sur l’image pour le mode d’emploi )

Abonnez-vous à la newsletter de Aquimieuxmieux.com


 

Laisser un commentaire

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

Retour haut de page