Vous êtes ici : Accueil » Il était une fois un fromage » Bleu de Termignon par Christian Janier

Bleu de Termignon par Christian Janier

5
(2)

Bleu de Termignon ou Termignon

fromage Bleu de Termignon ou Termignon

Des écrits font remonter ses origines au milieu du XVIIIe siècle, époque à laquelle on l’appelait le «morianinghi » (« Mauriennais » en Italien) à la cour de Turin. Depuis sa fabrication, réalisée principalement en alpage, se transmet oralement, de génération en génération. Il existe tout au plus six fabricants, ce qui fait toute la rareté de ce noble produit. La fabrication estivale de ce fromage, conjuguée à sa durée d’affinage, font du Bleu de Termignon un fromage de fête de fin d’année par excellence.

Le Termignon (du nom du village éponyme) se présente comme un cylindre épais à la croûte irrégulière, souvent fissurée, de couleur beige-foncé. Sa pâte, qui présente quelques ouvertures propices au développement du bleu, est beurrée quand le fromage est suffisamment affiné ; elle est parcourue par de fines veinures bleues aléatoires, plus ou moins développées. Son goût, doux pour un bleu, offre néanmoins des saveurs subtiles au palais.

fromage Bleu de Termignon ou Termignon ouvert

C’est au sein même du parc naturel de la Vanoise, en Haute-Maurienne, à partir de lait de vache issu des races Tarine et Abondance, qu’est élaboré ce fromage. Il faut environ 100 litres de lait pour fabriquer un fromage de 10 kg. Le lait est emprésuré rapidement. De suite après la coagulation, le caillé est égoutté sur table de bois, salé dans la masse, puis pressé. Ce caillé refroidi sera ensuite mélangé avec le caillé chaud de la fabrication suivante, ce qui explique une pâte non homogène, présentant de nombreuses cavités qui seront alors le siège plus tard du développement du pénicillium. Les fromages sont pressés durant 24 heures par empilement des moules sur trois de hauteur.

Les fromages placés sur planche de pin cembro, sont retournés au début tous les deux jours, puis frottés au sel fin. On attend patiemment que la croûte se forme pour que les fromages à la structure fragile aient suffisamment de tenue, avant de procéder au piquage de chacun d’eux à l’aide de longues aiguilles ; cette opération favorisera le développement du pénicillium, par aération de la pâte. Ceci dit, vous pouvez aussi trouver des Bleus de Termignon dépourvu de moisissures internes, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il s’agisse de fromage de mauvaise facture..


Christian Janier

Article rédigé par Christian Janier

Président du Directoire chez Fromagerie Janier

Maître Fromager – Affineur – Meilleur Ouvrier de France – Ambassadeur de Aquimieuxmieux.com


Cet article vous a plu, notez-le !

Cliquez sur les étoiles pour l’évaluer !

Note moyenne : 5 / 5. Nombre de votes : 2

Soyez le premier à évaluer cet article !

Puisque vous avez aimé cet article...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas plu !

Ensemble, améliorons cet article !

D'après vous, comment pouvons nous améliorer cet article ?

Laisser un commentaire

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

Retour haut de page